Jeux vidéo et exercice de la liberté

Le joueur fait l’exercice des possibles à travers les choix que lui offre le système. Or, les choix, tout comme la liberté (ou leur absence), laissés au joueur sont déterminants dans le sens que va véhiculer un jeu. Il faut aussi prendre en considération qu’un jeu permet en retour au joueur de s’exprimer. Dans KOAG, la jouabilité permet de faire ressentir l’état d’esprit du héros dans certaines situations, elle varie en fonction des questionnements du personnage principal sur le déterminisme. J’utilise aussi la jouabilité à la fin du jeu pour montrer au joueur que ses choix sont porteurs d’une certaine éthique et de visions du monde.

Citation tirée de l’interview de Sébastien Genvo, l’un des créateurs de Keys of a Gamespace.

Source : Playtime.blog.lemonde.fr

Buffer this pageTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookPin on PinterestShare on Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *