L’effet Kumbaya

 The Kumbaya Effect is where a person or company gets lost in the warm-and-fuzzy of social media: “Oh, we love engaging with our customers, and we love sitting on Facebook and Twitter and chitter-chattering all day.” That’s fine—there’s nothing wrong with enjoying it. Part of what makes social media fun is that you’re having one-to-one conversations and you’re engaging with your customers.

But if you get lost in the euphoria of being social and forget to be aware of your business, then you lose traction, you lose market share and you lose the opportunity to make money.

Every single business owner out there will tell you, if they know anything at all about their own business, “If I’m not doing something every moment of the day that’s going to lead to revenue, then I’m failing myself. I’m failing my business.”

So in terms of providing content and having conversations with people online as business folks, we need to make sure that we are consumer-centric. I’m not saying that we need to immediately just start dropping links to buy our stuff all the time. That’s not the point.

The point is we need to continue to be social, we need to continue to join the conversation and we need to continue to be consumer-centric. But we have to be business-aware—because if we’re not and we get lost in the euphoria, if we fall victim to the Kumbaya Effect, then we lose sight of our goals and we lose sight of what we need to do to drive our businesses.

En Français :
L’effet Kumbaya, c’est le fait pour une personne ou une entreprise de s’égarer dans le contexte chaleureux et flou des médias sociaux : « Oh, nous adorons l’engagement avec nos clients et nous adorons être présents sur Facebook et Twitter, et blablater toute la journée ». C’est bien, il n’y a rien de mal à y trouver du plaisir. Le côté agréable des médias sociaux est qu’on peut avoir des conversations directes et engager avec ses clients.

Mais si vous vous laissez égarer par l’euphorie sociale et oubliez de faire attention à votre entreprise, alors vous perdrez la main, vous perdrez des parts de marché et vous perdrez l’occasion de gagner de l’argent.

Chaque entrepreneur vous le dira, s’il y a une chose qu’ils savent au sujet de leur affaire c’est : « Si je ne fais pas quelque-chose qui entraîne un gain financier à chaque moment de la journée, alors je me plante et je plante mon affaire ».

Alors, dans un contexte où l’on crée du contenu et où l’on discute en ligne avec des gens comme avec des relations d’affaires, il faut être attentif à rester centré sur le consommateur. Je ne dis pas que qu’il faut lâcher des liens promotionnels sans cesse. Ce n’est pas ça.

Le truc est qu’il faut continuer à être social, il faut continuer à se joindre aux conversations et à être centré sur le consommateur. Mais nous devons être à l’affût des opportunités en terme d’affaires, car si nous ne le sommes pas et que nous nous égarons dans l’euphorie sociale, si nous sommes victimes de l’effet Kumbaya, alors nous perdrons de vue nos objectifs de même que nous perdrons de vue ce dont nous avons besoin pour conduire correctement nos affaires.

Source : Extrait d’une interview de Jason Falls – auteur de No Bullshit Social Media: The All-Business, No-Hype Guide to Social Media Marketing – sur Social Media Examiner

(NDLB : traduction française certes imparfaite et toute personnelle)

 

 

Buffer this pageTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookPin on PinterestShare on Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *