Quelle alternative à Google Reader ?

Fermeture de Google Reader

De très nombreux veilleurs utilisent Google Reader… et l’annonce de sa fermeture au 1er juillet prochain a déjà pour effet un tremblement de terre dans les médias américains spécialisés. Jetez donc un oeil à la requête Google reader to shut down pour vous en convaincre.

Le Tout-Google dans notre veille

Pour nombre de veilleurs, Google Reader est LEUR outil quotidien. La majeure partie d’entre nous n’a pas acquis de plateforme de veille, n’a souscrit à aucun service. La majeure partie d’entre nous veille sans dépenser un sou. Aussi l’arrêt prochain d’un des lecteurs de flux les plus utilisés au monde doit-elle se préparer. Même si celle-ci n’a pas lieu (on ne sait jamais).

Beaucoup on déjà remarqué que les problèmes de synchronisation entre les lecteurs et le Reader ont décuplé ces deniers temps. D’autres, que les Alertes Google remontent de moins en moins bien les résultats attendus et que le décalage avec une requête classique ou une requête dans Google Actu augmente. Bref, la concentration de nos outils de travail chez le géant américain commence à dégager un fumet soufré. De là à passer son modèle de veille au payant ou de conjurer Bing, il n’y a qu’un pas… que je ne franchirai pas. On nous avait bien dit de ne pas mettre tous nos oeufs dans un le même panier…

Vers quels outils se tourner ?

Beaucoup d’entre nous ont « simplement » besoin d’un bon lecteur de flux. Netvibes, NetNewsWire, RSS Owl, Feedly ou Newsblur devraient faire l’affaire. Les développeurs de ces applications ont commencé à travailler sur des versions mobiles de leur solution et, pour certains, vont modéliser de nouveaux services autour de la synchronisation des flux, un élément central pour de nombreux utilisateurs. Une liste de logiciels et applications de remplacement est disponible ici.

Certains veilleurs se tourneront sans doute vers des solutions certes payantes mais peu onéreuses pour mêler RSS et alertes. Citons par exemple Mention, Bringr, Talkwalker, Sindup…

D’autres, enfin, ne se tourneront vers rien du tout. Ou plutôt si, ils arrêteront d’utiliser les RSS pour n’utiliser que Twitter et les applications dédiées, gratuites ou payantes (Hootsuite, Visibrain, etc.).

Je vous recommande enfin quelques lectures via mon Diigo #veille et espère que vous y trouverez quelques pistes intéressantes.

 

Buffer this pageTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookPin on PinterestShare on Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *